Les Masques

 

Le masque, est une sorte de pansement, que vous mettez sur votre blessure, car elle n’est pas soignée ni cicatrisée. Alors, en attendant, vous portez un masque, qui permet de vous protéger et de ne pas souffrir. C’est une solution que vous avez trouvée pour éviter de revivre des émotions fortes et douloureuses. En faisant ainsi vous pensez être à l’abri, en oubliant la blessure sous le pansement qui ne cesse de grandir, et vous allez attirer à vous des expériences de vie, qui vous feront travailler pour la guérison de cette blessure.

 

Avez-vous remarqué que vous n'êtes pas la même personne avec votre conjoint, vos parents et famille, votre employeur, vos amis, vos voisins, les commerçants, etc.

 

Vous portez un masque qui vous permet de vous protéger, de mettre une barrière entre vous et l'autre.

 

Et si vous regardez bien selon les personnes ou les situations, vous ne portez pas le même masque.

 

Vous faites donc en sorte de vous adapter aux autres à ce qu'ils souhaitent, ce qui est bien de faire ou de dire (éducation), pour vous protéger et ne pas revivre des situations du passé (blessures).

 

Il y a 5 masques différents, vousportez en moyenne 3 masques, celui que vous portez le plus est celui correspondant à votre aspect physique.

 

 

  • Le Masque du Fuyant : La Blessure du Rejet
  • Le Masque du Dépendant : La Blessure de l'Abandon
  • Le Masque du Masochiste : La Blessure d'Humiliation
  • Le Masque du Contrôlant : La Blessure de la Trahison
  • Le Masque du Rigide : La Blessure de l'Injustice

 

Il est temps de laisser tomber les masques, d'être uniquement soi dans toutes les situations et avec toute personne. Pour cela, il faut accepter que vous ayez tel ou tel masque, exprimer et verbaliser vos ressentis pour expulser, notamment la colère de votre corps, vous pardonner et pardonner aux autres, vous aimer, tel que vous êtes.

 

Si vous souhaitez en savoir un peu plus sur les masques, je vous recommande le livre de Lise Bourbeau : Les 5 Blessures qui empêchent d’être Soi-même.