S'Alléger

 

Oui le manque peut-être fort, déroutant, insupportable... Ne pas avoir de nouvelles, être dans l'attente, cela nourrit l'angoisse, le stress et occupe tes pensées qui s'alimentent de scénarios négatifs... 

Tu restes dans un état d'attente et dès que tu as des nouvelles de la personne qui te manque tant tu te sens comme apaisé...

Mais tu sais bien que cette situation se reproduira, qu'à nouveau tu seras dans l'attente, c'est un cycle qui se répète et qui va augmenter de plus en plus tes peurs et tes craintes...

 

Il est temps pour toi de sortir de ta cage de sécurité ...

 

De te rendre compte que le manque que tu as de l'autre, représente juste le fait que tu peux te sentir prisonnière, au service, soumis, esclave, dans un enfermement...

 

Fais en sorte de te recentrer... Poses toi les bonnes questions... Lorsque tu n'as pas de nouvelles, que redoutes-tu ? De quoi as-tu peur ? De quoi veux-tu te rassurer ? As-tu confiance en l'autre ? Acceptes-tu la liberté dans ta vie et celle des autres ? Que fais-tu pour ta propre liberté ? 

*Travaille la blessure qui est associée à cette peur, fais en sorte de comprendre ce qui vous relie ainsi...

 

Fais toi une sorte de texte que tu te diras intérieurement  tous les jours ou quand tu en ressentiras le besoin, cela permet d'envoyer l'information que tu respectes le choix de l'autre, que tu ne forces pas les événements et que tu es à l'écoute si besoin ...Tu coupes ainsi les liens de peurs que tu avais crée.